Blog sur le coaching : coaching professionnel

En tant qu’accompagnateur, un coach professionnel (CP) est chargé d’assister son client et de l’accompagner sur une certaine période jusqu’à ce qu’il puisse trouver ses propres réponses pour atteindre son objectif. Ce facilitateur, qui peut être très différent de ce que le client est, lui ouvrira le champ des possibles, lui permettant ainsi de porter un regard différent et nouveau sur ce qui l’empêche d’évoluer ou de résoudre ses difficultés. Ce décalage sert, le plus souvent, à percevoir les choses autrement et à comprendre les freins.

Quelle est la différence entre un coach professionnel et un coach entrepreneurial et pourquoi est-ce important ?

On a récemment reçu deux courriels d’une personne inscrite sur ls liste de diffusion qui posait des questions de ce type. Il a contesté un courriel de marketing qu’il avait reçu de votre part, dans lequel on conseillai franchement aux nouveaux coachs de suivre une bonne formation et d’obtenir une certification de coach réputée.

L’auteur s’est présenté comme un entrepreneur, dont l’un des services est le coaching, et on lui a, donc, répondu dans un langage qu’on pensait qu’il comprendrait :

On a dit que vous étions très clairs sur l’identité de notre étudiant idéal et qu’il n’adhérerait probablement pas à nos messages, puisqu’ils s’adressent aux personnes qui veulent devenir des coachs professionnels, plutôt que des coachs entrepreneurs. On n’était pas intéressé par la discussion sur les mérites relatifs des professionnels par rapport aux entrepreneurs, on a, donc, omis d’ajouter qu’on a un fort penchant pour les coachs professionnels, pour lesquels la formation et la certification sont indispensables, par opposition aux coachs entrepreneurs qui se fient, généralement, à leur réputation, leur expérience et leur instinct pour coacher. C’est d’ailleurs pour cela que on a créé une école de formation de coachs qui certifie les coachs.

Il a créé de nombreuses écoles de coaching et organisations professionnelles au cours de sa vie, mais il était un entrepreneur classique qui incarnait la créativité, le dynamisme, la productivité et le dialogue permanent avec ses clients, pour lesquels les entrepreneurs sont connus. Cela dit, sa principale contribution au coaching a été le virage vers le professionnalisme et il a incarné une excellente réputation d’intégrité, d’éthique, de qualité et de service qui allait bien au-delà des bénéfices.

Les deux peuvent être utiles pour le coaching, en fonction de ce sur quoi vous voulez travailler. Aucun n’est automatiquement meilleur, mais le coach professionnel est mieux défini et possède des qualités qui peuvent être plus facilement reconnues et évaluées.

Une grande partie de ce vide a été comblée par des entrepreneurs qui se concentraient davantage sur le marketing et les gadgets de vente visant à accroître la rentabilité, que sur l’aide à apporter aux clients pour qu’ils se développent et atteignent leurs objectifs. Il existe, encore, quelques bons coachs d’entrepreneurs, mais ils sont malheureusement de plus en plus nombreux à être des escrocs et des aspirants bien intentionnés qui peuvent donner de mauvais conseils.

On a connu un certain nombre de personnes dont la vie a été transformée pour le mieux en travaillant avec des coachs professionnels.

On a, également, connu une poignée de personnes dont la vie a été ruinée par des coachs d’entreprise. Cela ne signifie pas que tous les coachs professionnels sont excellents, ni que tous les coachs d’entreprise sont mauvais. Parfois, c’est le contraire qui est vrai. Ce n’est pas si simple, mais au fil des ans, on a abandonné l’approche du coaching “mi-professionnel et mi-entrepreneurial” au profit d’une approche essentiellement professionnelle et on conseille aux étudiants de faire de même, car il apparaît de plus en plus que les coachs professionnels ont tendance à fournir de meilleurs résultats à leurs clients et que le coaching professionnel est, également, un meilleur modèle de réussite du coaching.

Cela fait plus de dix ans qu’on clarifie la distinction entre les coachs professionnels et les entrepreneurs avec les étudiants du Coach 100 et on a réalisé que cela pouvait, également, être utile à de nombreux lecteurs de blog.

Que vous soyez un coach professionnel ou un coach d’entreprise n’est pas vraiment un choix à faire entre l’un et l’autre, mais plutôt entre les deux.

En effet, le coaching n’est toujours pas réglementé, ce qui laisse une grande liberté aux praticiens. Mais en même temps, c’est le côté professionnel du coaching qui est à l’origine de la réputation positive du coaching.

Si vous êtes à la recherche d’un coach, vous pouvez utiliser le tableau pour déterminer le degré de professionnalisme de votre coach potentiel. Vous avez un peu plus de connaissances et de pouvoir, car les organisations professionnelles définissent ce que vous pouvez attendre. En outre, si votre coach est membre de l’International Coach Federation (ICF), vous pouvez déposer une plainte contre un coach membre qui ne respecte pas le code de déontologie de l’ICF.

Vous vous souvenez de l’e-mail de maturation de prospects qui conseille une bonne formation et une certification ?

Une étude récente de l’ICF a révélé que les coachs qui bénéficient d’une bonne formation ont plus de succès et sont moins susceptibles de quitter la profession, tandis que les clients disent, toutes choses égales par ailleurs, qu’ils préfèrent travailler avec des coachs certifiés. Si vous débutez dans le coaching, on vous conseille de suivre à la fois une formation et une certification de coach afin d’accroître votre confiance et votre réussite.